une pièce montee

Sylvie, mon amie bordelaise, pourvoyeuse régulière de livres, est passée me voir et m’a amené une nouvelle moisson de livres. Parmi ceux-ci, il y avait « Une pièce montée » le livre de Blandine Le Callet. Je ne suis pas sûre que je l’aurais acheté moi-même, car le 4e de couverture ne me parlait pas beaucoup. Cela aurait été une erreur, car ce livre fut une sympathique lecture.

Le 4e de couverture : La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit : C’est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C’est moi. Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d’amandes, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu’est-ce qu’il symbolise, au juste ?

Ce roman parle d’un mariage. Nous y assistons du côté des mariés bien évidemment, mais aussi de celui des invités, qui apprennent tous une vérité ou font des découvertes qui vont transformer leurs vies au décours de la noce.

Il y a d’abord Pauline, 10 ans, nièce de la mariée et demoiselle d’honneur, qui se rend compte que les adultes sont loin d’être aussi gentils qu’elle le croyait. Bertrand le prêtre est dans un sale état à cause d’hallucinations qui le font douter de sa foi. Madeleine, grand-mère de la mariée qui mène toute sa famille et notamment ses enfants d’une main de fer plutôt que par les sentiments car elle porte un lourd secret. Hélène, la maman de Pauline et belle-sœur de la mariée, décide de prendre une grande décision ce jour-là. Marie, une des sœurs de la mariée, se sent mal aimée et va montrer à tout le monde qui elle est vraiment. Il y a aussi Jean-Philippe, l’oncle de la mariée, qui a « fui » cette famille pour pouvoir vivre sa vie et épouser celle qu’il aimait. Et bien évidemment les mariés : Vincent se demande si se marier était vraiment une bonne idée et Bérangère se retrouve dépositaire du lourd secret de sa grand-mère. Tous ces personnages s’entrecroisent et évoluent durant ce mariage pour notre plus grand plaisir.

Par contre, je n’ai pas compris ce que faisait là Damien qui est un collègue de travail de Bérangère. Je sais bien que dans tout mariage il faut un sale type. Mais là franchement je ne vois pas ce qu’il apporte à l’histoire.

J’ai passé un bon moment de détente avec cette histoire dont la lecture est rapide, sans aucune prise de tête ou sans demander une concentration trop importante. Un livre parfait à lire au bord d’une piscine ou sur la plage pour se détendre.

21