Kraft

J’ai vu passer il y a quelque temps sur les réseaux sociaux l’annonce de Matthieu Biasotto : « auteur de thriller à suspens cherche sa lectrice ». Une telle annonce ne pouvait que m’interpeller et m’intriguer. Je suis donc allée faire un tour sur son site pour voir de quoi il retournait et j’ai eu l’heureuse surprise de voir qu’il proposait son livre en téléchargement pour nous faire découvrir son univers. Le 4e de couverture m’a plu je l’ai donc téléchargé. Je remercie l’auteur pour ce partage. J’ai donc entamé ma lecture avec beaucoup d’impatience.

Le 4e de couverture :

Rattrapé par la crise de la quarantaine, Gabriel est au bord du gouffre.

Pour son anniversaire, Delphine, sa femme, organise une soirée en amoureux.

Une ultime tentative pour sauver leur couple en perdition.

Tout bascule, lorsque Delphine est assassinée sous les yeux de son mari.

Une exécution froide qui marque le début d’une magistrale descente aux enfers.

Gabriel va connaître les heures les plus sombres de sa vie.

À la recherche de réponses et d’une mystérieuse enveloppe kraft,

il découvre les travers de la femme qu’il vient de perdre.

Lorsqu’il commence à comprendre, la partie vient de s’achever.

À moins qu’une nouvelle ne débute…

Gabriel et Delphine s’aiment depuis 10 ans. Mais à quelques jours de fêter son quarantième anniversaire, Gabriel se renferme sur lui-même et ne veut absolument pas le fêter. Le soir de son anniversaire, Delphine lui a préparé une soirée en amoureux à la maison pour lui faire plaisir avec surprise, champagne et déshabillé sexy pour raviver la flamme entre eux. La soirée ne se passe pas comme prévu et Delphine décide de faire ses bagages et de partir. Elle n’en aura pas le temps, car elle est assassinée quelques minutes plus tard dans son salon sous les yeux de Gabriel par trois individus masqués. Ceux-ci recherchent une enveloppe Kraft que Delphine a confiée à Gabriel quelques jours plus tôt en lui disant que sa vie et leur avenir en dépendaient. Il ne devait surtout pas l’ouvrir avant qu’elle ne lui demande.

Gabriel n’a plus cette enveloppe, car elle lui a été volée par une jeune femme quelques jours plus tôt dans les toilettes pour hommes où il s’était réfugié, car il ne se sentait pas bien. Il avait bien essayé de la récupérer en pourchassant la jeune femme qui était partie dans une voiture avec un complice, mais n’avait pas réussi.

Suite au meurtre de sa femme, il part à la chasse pour essayer de retrouver cette jeune femme ainsi que ses complices pour venger la mort de Delphine. Y arrivera-t-il ? Je n’en dirais pas plus pour ne pas dévoiler la fin.

Je suis mitigée quant à ma lecture.

J’ai adoré le style très percutant et imagé de l’auteur. Les phrases courtes, parfois sans verbe donnent une cadence rapide à ce roman. Les descriptions des lieux et différentes courses-poursuites sont très bien écrites. Les états d’âme par lesquelles passent tous les protagonistes sont placés au bon moment.

Matthieu a su rendre les personnages très attachants surtout Gabriel avec les blessures qu’il traine de son enfance. Delphine, même si elle n’est présente physiquement qu’au début du roman, est une femme blessée par son mari et à laquelle on peut facilement s’identifier.

Les flashbacks sont bien amenés et on n’est absolument pas perdu. On sait très bien à quel moment de la vie de Gabriel ou de Gabriel et Delphine nous sommes. Je n’ai pas été perdue une seule seconde et cela apporte un plus au roman.

Mais, car il y a un mais, j’ai su dès le début du roman, c’est-à-dire à la mort de Delphine, ce qui se passait exactement. Et cela m’a déçue et a un peu gâché ma lecture. Je savais comment cela allait finir, où Matthieu allait nous emmener. Peut-être parce que c’était trop gros ? Peut-être parce que j’ai déjà lu des histoires identiques ou vu des téléfilms basés sur un scénario de ce genre ? Peut-être que c’est ce à quoi je m’attendais quand j’ai commencé ce livre ?

Je ne sais pas, mais je suis restée sur ma faim avec cette lecture.

Néanmoins, Matthieu, votre style me plait. Je ne serais pas votre lectrice sur ce roman, mais si vous en avez un autre à me proposer, peut-être à ce moment-là, je le deviendrais.

Merci en tout cas de partager vos écrits. On voit en vous un homme passionné par l’écriture et le partage que cela permet.

56

2 thoughts on “« Kraft » de Matthieu Biasotto

  1. Ô hasard des mots il y a 2 années

    Il est dans ma PAL de thrillers en numérique ! J’ai hâte de le découvrir et j’ai été contente de lire ton ressenti, ça donne une idée 🙂

    1. Magali il y a 2 années

      Merci Monia. J’ai passé un bon moment même si comme je le dis, dès le début, je savais où l’auteur voulait nous emmener. Mais il écrit très bien et c’est qui fait que je suis allée au bout. N’hésites pas à me mettre le lien de ta chronique quand tu l’auras lu pour que je vois ce que tu en auras pensé. Belle soirée.:)

Commentaires fermés