les rivières du temps

Un genre littéraire que je ne lis pas beaucoup sauf si l’histoire en vaut le coup c’est la fantaisie/fantastique. J’ai du mal à entrer dans ce genre d’histoire. Cela me semble tellement loin de mon univers que j’en n’en lis quasiment jamais. Mais là, en me baladant dans ma bibliothèque, je suis tombée sur ce livre et le 4e de couverture m’a plu. Pourquoi limiter mon choix à cause du genre, si l’histoire risque de me plaire ? Je l’ai donc emprunté.

Le 4e de couverture :

Un homme en 2013. Une femme en 1815. Et la Guilde, une société secrète dont les membres voyagent dans le temps. Le livre « Vous êtes désormais membre de la Guilde. À jamais. » Voici ce que Lord Nicholas Falcott entend à son réveil dans un lit d’hôpital, quelque part à Londres de nos jours… deux cents ans après avoir été laissé pour mort sur un champ de bataille napoléonien. La Guilde, une entité qui contrôle le voyage dans le temps, lui assure une vie de privilégié dans notre monde actuel. Mais Nicholas n’a pas oublié le passé, surtout une certaine jeune fille aux yeux bruns restée là-bas. Et le jour où la Guilde lui demande de transgresser la règle – ne jamais retourner d’où l’on vient –, au mépris de tous les dangers, et de repartir en 1815 pour retrouver un mystérieux talisman, Nicholas n’hésite pas…

Ce livre n’a pas tenu ses promesses, loin de là. Pourtant, l’idée de ces voyages dans le temps me semblait très intéressante. Mais l’auteur s’est perdu en route dans tellement de descriptions que le début est lent. Tellement lent qu’il prend les 3/4 du livre. On tourne en rond entre les différents personnages principaux et les deux époques dans lesquels nous voyageons.

Puis il y a les noms donnés aux deux groupes de voyageurs dans le temps et le nom donné au « fléau » qui les font se monter les uns contre les autres pour essayer de l’endiguer. Autant le choix du nom de la « Guilde » me parle et je le trouve même parfait, autant les « OFAN », l’autre groupe, là je ne comprends pas. Cela ne veut rien dire. Même en essayant de voir si ce sont les initiales d’un mot anglais, cela ne marche pas. Est-ce une erreur de traduction ?

Ce que je ne comprends pas non plus, c’est pourquoi la plupart des protagonistes de l’histoire passent leur temps à dire « les Enfants » au lieu d’« OFAN ». Je ne vois absolument pas le rapport, mais peut-être que je suis passée totalement à côté.

Ensuite, il y a un « fléau » qui fait que tout ce petit monde se monte les uns contre les autres. Il l’appelle le « PAL ». C’est en fait le futur qui revient en arrière et bouleverse tout le passé. Là encore, si quelqu’un veut bien m’expliquer pourquoi ce nom, je veux bien. Toujours à la recherche d’une relation avec un mot anglais ou des initiales, je n’ai rien trouvé.

L’histoire d’amour entre les deux héros est téléphonée depuis le début, donc il n’y a aucune surprise. On sait très bien ce qu’il va se passer entre eux et surtout qu’il ne va y avoir aucun problème. Alors, quel est l’intérêt à par un profond ennui.

Comme tout est long à se mettre en place, la fin arrive comme précipitée. Et encore, si on peut appeler cela une fin. J’imagine en fait que ce livre a une suite, d’où la fin bâclée. Je ne pense pas que je la lirais, car j’ai vraiment été très déçue.

Du coup, je ne sais pas si je reprendrais de si tôt un roman de ce genre.

48

4 thoughts on “« Les rivières du temps » de Bee Ridgway

  1. Marie- Qui aime cuisiner ... Aime manger! il y a 5 années

    Je découvre ton blog grâce à l’escapade en cuisine d’aujourd’hui. Ca tombe bien, je lis beaucoup de SF/fantasy, alors ça m’evitera de perdre du temps avec ce livre ! Belle journée à toi.

    1. Magali il y a 5 années

      Merci beaucoup Marie. C’est vrai que ces escapades nous permettent de découvrir des blogs et c’est pour cela que je participes.
      Je n’ai pas aimé ce livre mais c’est mon opinion. D’autres l’ont peut être aimés. Pas beaucoup effectivment.
      Belle journée.

  2. Yannick il y a 5 années

    Bonjour

    Pour ma part, je me suis spécialisé dans les chroniques science-fiction fantastique fantasy.
    Et généralement les descriptions sont longues et c’est pour que le lecteur s’y retrouve dans l’univers de l’auteur.
    Par contre moi ce n’est pas que pour ça que je n’ai pas aimé.
    Le style est beaucoup trop littéraire pour ce genre.

    Si tu ne veux pas rester sur une note négative je peux te conseiller quelques auteur(e)s très méconnu(e)s mais dont les oeuvres sont super sympa !!!

    Bonne lecture
    Yannick

    1. Magali il y a 5 années

      Merci bcp Yannick. Les descriptions longues ne me gênent pas autre mesure. Mais là, elles prenaient tout le livre et la chute a donc été trop courte à mon goût alors que je pense que si l’auteur l’avait un peu plus soigné cela aurait été très intéressant comme histoire.

      Je veux bien que tu me donnes quelques noms d’auteur et quelques titres de livres car je n’aime pas rester sur un « échec »..:)

      Belle soirée.

Commentaires fermés