le talisman du temeraire

Si vous me suivez un peu et que vous avez regardé ma bibliothèque, vous vous êtes rendu compte que je suis fan de Juliette Benzoni, auteur de romans historiques très talentueuse de mon point de vue.

Je l’ai découverte il y a plusieurs années avec sa série Fiora la Florentine. J’ai tout de suite aimé sa façon d’écrire. Elle nous plonge dans l’histoire et l’Histoire avec une grande facilité et sans force détails qui alourdiraient le récit. Comme j’avais bien accroché avec cette série, j’en ai pris une autre et depuis je me procure tous ses livres.

Il y a 10 ans, elle a commencé une série avec le Prince Aldo Morosini et je l’ai suivi dans toutes ses aventures. Je me suis attachée à lui et à sa famille quelle soit proche ou le résultat d’amitié ou d’amour nées des aventures qu’il traversé. Dans cette série, l’époque explorée se situe entre les deux guerres mondiales.

Avant de vous parler de son dernier livre, je vais vous présenter les personnages.

Nous avons Le Prince Aldo Morosini, prince vénitien, qui après avoir fait la 1re Guerre Mondiale, n’aspire qu’à retrouver la vie calme et oisive qu’il menait avant. Malheureusement, sa fortune a quasi disparu, la femme qu’il aimait et qu’il devait épouser aussi. Puis sa mère est assassinée et le saphir « l’étoile bleue », qui faisait la fierté de la famille, est dérobé pendant le meurtre. Il décide donc de retrouver le joyau et le meurtrier. Pour se faire, il devient antiquaire et se spécialise dans les joyaux historiques. Ce choix l’entrainera dans toutes sortes d’aventures.

Il rencontre alors Adalbert Vidal-Pellicorne, un égyptologue reconnu qui l’aidera dès le début, car c’est un ami proche d’un des commanditaires du Prince Aldo Morosini. De ces aventures du début naitra une amitié qui sera mise à rude épreuve certaines fois, mais qui résistera envers et contre tout au long des années et des aventures.

Il est souvent aidé et secouru par sa tante Amélie, Marquise de Sommières et sa cousine Marie-Angeline de Plan-Crépin qui sert aussi de dame de compagnie à la Marquise.

Et évidemment, nous suivons aussi la femme d’Aldo, Lisa Kledermann, fille d’un grand banquier suisse, collectionneur aussi de bijoux historiques. Le début de leur relation a été plutôt tumultueux, car Aldo, pour se remettre à flot, accepte de l’épouser sans jamais la rencontrer. Pour l’observer et être certaine de vouloir l’épouser, Lisa a pris alors une autre identité et s’est mise à travailler pour lui en tant que secrétaire pendant quelque temps.

Bon, vous l’aurez compris, cela se finit bien.

Parlons un peu de ce livre.

Le 4e de couverture :

Le 2 mars 1476, Charles le Téméraire, le tout puissant duc de Bourgogne est contraint par les Suisses d’abandonner à Grandson, son camp et les richesses fabuleuses qu’il contient. Un trésor dont le joyau le plus important est peut-être son chapeau de parade couvert de perles dont le « fermail » du sommet se compose de pierres exceptionnelles sur un rang de perles : trois rubis dits « Les Trois Frères » et un gros diamant triangulaire bleuté « Le Grand Diamant de Bourgogne ». Ce fermail qu’il ne reverra jamais, il le considère comme son talisman. Il mourra devant Nancy le 5 janvier 1477… Cinq siècles plus tard, les quatre pierres vont s’appliquer à pourrir la vie d’Aldo Morisini et de son « gang ». Il suffira pour cela d’une visite à son notaire et d’un drame dans l’église Saint-Augustin, à Paris…

 

 

Ce 1er tome commence par la disparition de Marie-Angeline qui en arrivant en retard à la messe de 6 h (qui est son lieu officiel de recueil de potins et informations diverses et variées) assiste au meurtre d’une dame dans le confessionnal. N’écoutant que son courage (ou son inconscience), elle se lance à la poursuite du meurtrier et disparaît.

Toute la maisonnée se retrouve déboussolée et inquiète. Et c’est le branle-bas de combat pour la retrouver avec l’aide de la police.

Bien sûr, il se greffe là-dessus une histoire de bijoux et cette fois-ci, il s’agit de ceux de Charles le Téméraire, Duc de Bourgogne, qu’il a abandonné en Suisse après sa défaite.

Le meurtre est lié à ces bijoux et Aldo se retrouve impliqué aussi du fait de son attachement à Marie-Angeline, mais également, car le même jour que cette disparition, il a hérité d’un de ceux-ci, un Rubis.

Leurs recherches les mènent dans une région que j’adore particulièrement, car j’en suis originaire, la Franche-Comté. Aldo passe beaucoup de temps à Pontarlier que je ne connais pas trop, mais tous les alentours et notamment la Vallée de la Loue m’est plus que familière.

Il passe aussi du temps avec Adalbert en Suisse, près de Neuchâtel pour essayer de savoir ce qu’il est advenu du reste du trésor. C’est un lieu que je connais bien pour y être allée plusieurs fois. Eh oui, pour ceux qui ne le sauraient pas, j’habite en Suisse.

Cette histoire ne pouvait donc que me plaire de par sa situation géographique et les souvenirs qu’elle fait remonter en moi. Et bien sûr, car elle regroupe de nouveau des protagonistes auxquels je me suis attachée au fil des histoires.

Comme chaque fois, j’ai été embarquée dans l’histoire. Les descriptions des lieux et du contexte historique ne sont ni longues ni lourdes. Elles sont bien amenées et permettent à l’histoire de se construire. L’écriture est fluide, simple, mais pas inintéressante. Il n’y a aucun temps mort, le rythme est soutenu et on ne s’ennuie pas une seconde. Comme à chaque fois, j’ai été pressée de tourner les pages pour savoir ce qui allait se passer et comment ils allaient s’en sortir.

Ceux qui commenceraient à lire un roman de cette série avec cet opus seraient un peu perdus par moments, car il y a le retour de personnages rencontrés dans d’autres aventures, mais cela n’est pas si dérangeant, car quelques explications sont données.

La seule frustration ressentie est que c’est un tome 1 et que je vais devoir attendre un moment avant la sortie du tome 2.

Cette lecture me permet de valider plusieurs challenges en cours :

J’en profite pour rajouter pour le challenge de Nessa pour février mon livre « rouge » : Trauma de Jeff Abbott, qui sera aussi ma lettre A pour le challenge « A…Z » de Have break, Have a book.

177

7 thoughts on “« Le Talisman du Téméraire : Tome 1: les 3 frères » Juliette Benzoni

  1. eimelle il y a 5 années

    j’aime bcp cette auteure également, je ne connais pas encore celui-là, cela donne envie!

    1. Magali il y a 5 années

      Eimelle, je suis contente si je t’ai donnée envie de le lire. Je suis heureuse aussi de rencontrer une autre fan de Juliette Benzoni. Ce livre est sorti juste avant Noël. J’ai hâte de lire le 2ème.:)

  2. jasmine il y a 5 années

    j’ai hâte de le lire et de retrouver l’un de mes personnages préférés, j’ai lu tous les tomes de la série et beaucoup d’ouvrages de Juliette Benzoni, je trouve ses romans passionnants , on plonge dans l’histoire et on a hâte de connaitre la fin.

    1. Magali il y a 5 années

      Bonjour Jasmine, alors tu ne devrais pas être déçue par ce livre. Il est aussi bien que tous les autres et retrouver Aldo, Adalbert, Lisa… c’est toujours passer un bon moment. J’attends avec impatience le tome2..:)

  3. floriane il y a 5 années

    Salut, ton résumé donne très envie, mais je voudrais juste corriger un point dans ta présentation des personnages : Aldo n’accepte pas d’épouser Lisa au tout début, au contraire, il refuse d’épouser quelqu’un qu’il ne connait pas pour son argent et elle se fait engager par lui pour comprendre comment un homme peut faire ce choix à une époque où beaucoup ne cherchaient qu’a reconstituer leur fortune de cette manière. Voilà ça me dérangeait parce que ça fait paraitre Morosini pour un gros profiteur ^^

    1. Magali il y a 5 années

      Bonjour Floriane, merci d’avoir pris le temps de lire ma chronique. Je suis contente que mon résumé donne envie de lire le livre. En ce qui concerne ta remarque, je la notes et j’irais relire le 1er épisode des aventures d’Aldo pour corriger si nécessaire. Belle journée à toi.:)

  4. Pingback: Petit bilan 2014… Et des remerciements. | Saveurs et lectures

Commentaires fermés