drole-de-mariageDans cet article, je vais vous parler d’un nouveau livre que mon amie Sylvie m’a prêté. Je l’ai lu pendant mes vacances. On s’attache vite aux personnages et on ne peut pas lâcher ce livre, donc autant dire que je l’ai lu très vite, en 2 jours.

Le 4e de couverture :
« Le soleil brille et Milly rayonne. Les traiteurs sont aux fourneaux, les fleurs fraîchement coupées. Dans quelques jours, Milly deviendra madame Pinacle. Le plus beau jour de sa vie… Et probablement aussi celui de sa mère, toute excitée à l’idée que sa fille épouse Mr Perfect…
Seulement dans sa hâte, Milly a négligé un détail. Oh ! pas grand-chose… C’était à Oxford, dix ans auparavant : pour rendre service à des copains homosexuels, elle s’est mariée à l’un d’eux, américain. Bref, un mariage blanc aux couleurs de l’arc-en-ciel. Aujourd’hui, l’affaire lui revient en pleine figure : déconfiture, annulation, petits fours froids et fleurs fanées… »

L’histoire commence par le prologue où l’on apprend comment à 18 ans Milly, qui fait un stage de secrétariat à Londres alors qu’elle réside habituellement à Bath, a épousé un de ses amis homosexuels, qu’elle ne connaissait que depuis peu de temps, pour lui éviter de repartir aux États-Unis, son visa arrivant à expiration.

Puis nous la retrouvons dix ans plus tard, dans la dernière semaine de préparatifs de son mariage, avec le séduisant héritier d’une grande fortune, ce qui plait énormément à sa mère. Mais, car il y a un mais, elle n’a jamais dit à personne, même pas à ses parents qu’elle s’était déjà mariée dix ans auparavant. Pour Milly, ce n’est pas un souci, car elle se dit qu’en ne pensant pas à cette erreur, c’est comme si cela n’avait jamais existé.

Mais voilà, elle se rend compte rapidement qu’elle va devoir dire toute la vérité : le photographe engagé pour son mariage est une personne qui connait cette vérité, car elle l’avait croisé le jour de son premier mariage.

Tout ne tourne pas qu’autour de Milly et de son mariage et on se rend compte aussi que tout ne va pas bien pour le reste de sa famille. Sa sœur et ses parents sont aussi dans une période de leur vie où des décisions doivent être prises. On va de découverte en découverte, de rebondissement en rebondissement.

Je ne me suis pas ennuyée tout au long de cette lecture. Il y a de l’humour à l’anglaise façon Bridget Jones. Il est assez simple à lire peut être même léger, mais c’est une bonne lecture d’été, tranquillement installée sur un transat, prête à décompresser.

J’espère que les autres livres de cet auteur sont du même acabit ce qui me permettra de passer un bon moment lors d’une prochaine lecture.

32